Menu

L’être humain, du point de vue des chevaux

0 Comment


Vous êtes-vous déjà demandé comment le cheval perçoit les êtres humains ? Ou, plus concrètement, comment votre cheval vous perçoit-il ? Êtes-vous son “distributeur de friandises” ou un partenaire social ?

Quand un poulain naît dans la proximité des humains, il va souvent être naturellement curieux vis-à- vis d’eux. Certains sont un peu plus timides, cela dépend de leur personnalité, mais, en général, l’humain va jouer un rôle dans leur vie et ils vont vite l’intégrer comme un membre de leur groupe social.

Au moment de leur “dressage”, tout change brusquement pour les jeunes chevaux : ils se trouvent confrontés à nos demandes auxquelles ils ne saisissent pas vraiment de sens. Mais le but d’un entrainement a toujours été de transformer un cheval en un animal obéissant à tous nos ordres et qui ne pose pas de questions : en outil indispensable au transport et au trait.

C’est alors que le cheval va développer une stratégie pour faire face au stress ! Cela peut prendre diverses formes, comme d’accepter d’obéir tout en opposant parfois un refus là où, pourtant, les choses seraient possibles. On pense aux chevaux de club, souvent de mauvaise humeur, qui n’avancent pas, qui sont durs dans la bouche… et qui se contentent de faire le strict minimum !

Comment un cheval perçoit-il un autre être, animal ou humain, quand il se trouve en face de lui ? Un cheval va nous “lire” instinctivement : il sait reconnaitre si nous avons peur de lui, si nous sommes stressés ou, à l’inverse, si nous sommes sûrs de nous et sereins. Et tout cela même si nous l’ignorons nous-mêmes !

Les chevaux ne perçoivent pas la vie comme nous : ils se « fichent » bien du nouveau licol, ou de la couverture qu’on leur achète ! Leurs besoins sont autres. Ce sont des êtres émotionnels et intelligents qui éprouvent des douleurs, mais aussi de la joie et de l’amour ! Ils savent exprimer leurs émotions que l’on peut apprendre à lire dans leurs mimiques !!!

Tout en préparant cet article, j’ai regardé la vidéo d’une collègue de stage qui décrit la métamorphose du cheval de son compagnon. Il s’agit d’un grand hongre dressé pour le saut d’obstacle qui, à 5 ans déjà, participait à de nombreux concours de hauts niveaux et dont les antérieurs étaient usés. Dans cette vidéo vous pourrez observer un cheval qui “fonctionne” sur le parcours de saut, mais qui sait aussi montrer très vivement, quand il est en liberté chez son nouveau propriétaire, ce qu’il pense des humains :

C’est difficile, parfois, de donner « la parole » au cheval et d’accepter qu’il ne nous ressente peut-être pas comme son meilleur ami, voire qu’il ne nous aime pas, ou même qu’il peut détester les humains ! Le nouveau propriétaire, que vous voyez dans la vidéo, n’avait jamais suivi de cours d’équitation et ne connaissait rien aux chevaux quand il a repris ce cheval dit « dangereux ». Ils se sont trouvés l’un l‘autre et ont développé une belle relation, non basée sur la domination, mais sur le respect.

L’humain peut et doit savoir donner des limites au cheval, ne serait-ce que pour lui paraitre crédible, mais rien ne remplace le vrai respect mutuel et la communication partagée. Prenez le temps de regarder la vidéo : il me semble que le cheval qu’on observe à la fin du film ne ressemble plus en rien à celui qu’on voyait sur le parcours de saut d’obstacles.

Et c’est à vous maintenant de répondre à cette question : à votre avis, quelle opinion votre cheval a-t- il de vous ?

Je vous dis à bientôt pour le prochain article !

Jaana

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *