Menu

Un poney sous la neige – Bonnes fêtes de fin d’année !

0 Comment


Une fois installés en France, nos premiers “chevaux” furent un âne appelé Fanou et un poney Shetland nommé Titi, tous les deux des mâles entiers.

Le premier nom de Titi était “Réglisse”, à une époque où les éleveurs l’avaient appelé ainsi en raison de son poil noir de naissance. Mais les chevaux gris naissent tous noirs et leur poil s’éclaircit avec les années ; le nom de la sucrerie ne correspondait donc plus.

Les origines de celui qui, après sa métamorphose, avait été rebaptisé Titi par ses anciens propriétaires sont complètement inconnues. Nous le tenons d’une famille qui avait voulu offrir un poney à son fils pour que ce dernier puisse les suivre durant leurs randonnées. Sans trop s’y connaitre en chevaux, les parents ont acheté un poney, de deux ans et demi à l’époque, et se sont retrouvés, quelques années plus tard devant un étalon qui chassait tout le monde de son pré et qui mordait sans cesse. Pour eux, le seul moyen de l’attraper était de l’appâter avec du pain sec et de le nourrir tout en le tenant à la longe. Il était trop esseulé chez eux et pas sociabilisé. Alors que nous ne possédions qu’un simple jardin à l’époque, nous avons recueilli le poney, avec l’âne Fanou, pour qu’ils se tiennent compagnie. C’est alors que débuta, il y a plus de 15 ans maintenant, une série d’aventures que j’aborde aujourd’hui et que je détaillerai dans de futurs articles.

Le poney qui ne supportait pas les enfants, qui mordait et qui ne suivait pas en longe s’est métamorphosé en copain, en membre de la famille, intelligent, vif, expressif, mais aussi aimable, doux et fier. Grâce à la philosophie « Être avec les chevaux », on a pu lui offrir un travail créatif qu’il a apprécié, même si l’on ne pouvait pas le monter.

Dans la vidéo suivante, qui date de 9 ans, vous pouvez le voir dans la neige un jour d’hiver. Nous ne sommes alors que des débutants et il découvre qu’il peut communiquer avec moi : il me montre qu’il est capable de monter sur une petite palette, qu’il aime se cabrer et il fait librement quelques tours autour de moi. Un moment que je chéris particulièrement et que je suis heureuse de conserver en vidéo !

L’année prochaine, ce petit étalon aura environ 22 ans et il est aujourd’hui apprécié comme un véritable membre de famille. Récemment, je l’ai aussi immortalisé en faisant son portrait pour notre cousine qui vient plusieurs fois par an et qui l’aime beaucoup. Grâce à son poids idéal, elle parvient même à le monter et nous faisons de jolies balades tous ensemble.

Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année avec les membres de votre proche famille, qu’ils soient humains, équidés, canidés, félins, ou autres… en espérant que cet article vous ait encore éclairé sur de ce qu’il est possible de vivre avec les chevaux …

Joyeux Noël !

Jaana


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *